Imprimer

Divers

Léonard FOUJITA (1886-1968)

Youki et son masseur - 1927

Mine de plomb et craie blanche sur papier teinté marouflé sur toile. 
Signé, daté, situé et dédicacé en bas à gauche : Tsuguharu (en japonais) Foujita le 19 octobre 1927 à Paris - A mon ami Moulin mon masseur mes amitiés Foujita. 
67 x 93 cm (déchirure recollée dans l’angle en haut à gauche). 
Provenance : Offert par l'artiste à son masseur Resté ensuite dans la famille de celui-ci jusqu’à ce jour. Sera reproduit dans le Catalogue général raisonné des œuvres de Foujita Le certificat de madame Sylvie Buisson en date du 26 septembre 2019 sera facturé à l’acheteur 800 € en sus des enchères.
Note : Ce dessin de Foujita représente son épouse Lucie Badoud surnommée par Foujita 'Youki' qui signifie neige en japonais en hommage à son teint de porcelaine. Celle qui fut le modèle de Foujita est une figure du Montparnasse des années 20/30 et c’est finalement pour le poète Robert Desnos qu’elle quittera le peintre. Le deuxième personnage sur le dessin a lui aussi un destin à part comme Foujita c’est un grand voyageur, il s’agit de l’équilibriste Moulin artiste itinérant du début du siècle qui tenait sa compagne à bout de bras en équilibre sur un vélo…Des Etats-Unis à la cour du Tsar Nicolas II et jusqu’aux Folies Bergères à Paris, les Kiners Moulin font toutes les scènes fascinant les 'Montparnos' comme Picasso, Modigliani ou Foujita…Finalement ce saltimbanque décidera de devenir masseur avant le début des années 30, il deviendra ainsi celui de Foujita et de sa femme. Après les avoir probablement fait rêver en équilibriste, il deviendra leur masseur, mais c’est avant tout un ami. Foujita était un dandy, artiste peintre d’une grande délicatesse, Moulin se disait saltimbanque tous les deux étaient issus de l’aristocratie de leur pays, pourtant ils avaient tous deux choisis la Bohème, comme une soif de vivre leur vie le plus librement possible. Ce dessin tout en raffinement et en délicatesse où la chair de cette déesse alanguie apparaît presque en transparence est typique de cette période chez Foujita lui qui savait équilibrer d’une manière subtile à la fois les pleins et les vides. Cette œuvre historique et inédite n’est jamais sortie de la Maison familiale des Kiners Moulin.

Vendu 18 000,00 € Le 14/12/2019

Maria-Hélèna VIEIRA DA SILVA (1908-1992)

Esquisse pour une ville - 1977

Huile sur toile Annoté “VIEIRA DA SILVA. Cat. Rais. 2992. esquisse pour une ville. 1977” au dos 
Trace de la signature d'Arpad Szenes en bas à droite
14 x 18 cm 
Provenance : Acquis auprès de la Galerie Jeanne Bucher 
Note : Peint sur une esquisse de son mari Arpad Szenes

Vendu 11 200,00 € Le 28/04/2019

Maria-Hélèna VIEIRA DA SILVA (1908-1992)

Esquisse pour une ville - 1977

Huile sur toile. Annoté “VIEIRA DA SILVA
Cat. Rais. 2992. esquisse pour une ville. 1977” au dos
14 x 18 cm 

Vendu 7 500,00 € Le 10/07/2016

Baltasar LOBO CASUERO (1910-1993)

Mère et enfant, La Ciotat - 1947

Sculpture en bronze à patine doré sur un socle de marbre noir
Susse fondeur
Signé et numéroté 5/8 à la base
H : 27 ; L : 18 ; P : 12 cm
Provenance : Acquis par Pierre Bourut auprès de l'artiste. Exposition : 'Lobo', Galerie Daniel Malingue, Paris, du 27 mai au 9 juillet 1988 (un exemplaire similaire reproduit sous le n° 13 du catalogue)
Note : Monsieur Bourut offrit à la ville de Saint Germain en Laye un grand bronze reprenant la même composition.

Vendu 17 000,00 € Le 28/04/2013