Imprimer

Tableaux Anciens

Ecole française, vers 1640

Le concert de Sainte Cécile

Huile sur panneau (probablement un couvercle de clavecin)
60 x 151 cm (quelques accidents)

Vendu 2 000,00 € Le 22/10/2016

Martin DROLLING (Oberbergheim 1752-1817)

Portrait de mademoiselle de Saint Aubin en petit savoyard

Huile sur toile
46 x 38 cm (sur sa toile d'origine, accidents et restaurations)
Note : Notre modèle était traditionnellement présentée comme étant Mademoiselle Mars
Notre tableau se réfère à la pièce 'Les deux petits savoyards' créée en 1789

Vendu 5 000,00 € Le 22/10/2016

Ecole suisse de la fin du XVIIIe siècle

Allégorie du printemps

Huile sur toile
Daté 1783 et monogrammé A.G. en bas vers le centre
56,5 x 83,5 cm (rentoilé)
Expert : René Millet - T : 01 44 51 05 90
 

Vendu 2 400,00 € Le 30/04/2016

Ecole italienne du XVIIIe siècle, entourage de Francesco LAVAGNA

Bouquet de fleurs sur un entablement

Huile sur toile
44,5 x 34 cm (rentoilé, accidents et restaurations)
Note : ancienne étiquette d'attribution à VALLAYER-COSTER au dos

Vendu 1 500,00 € Le 05/03/2016

Ecole espagnole, vers 1750

Portrait d'une jeune fille avec son chien

Huile sur toile
81 X 65 cm (rentoilé, légers accidents)

Vendu 1 400,00 € Le 05/03/2016

Ecole française du XIXe siècle, d'après Alfred de DREUX

L'amazone blonde au béret sur un cheval gris. L'amazone blonde de profil en noir, au chapeau orné d'une plume

Paire d'huiles sur toile, sur leurs toiles d'origine (Jeanbin)
Datées en bas à gauche 1855 et 1856. 46 x 32,5 cm (accident sur l'un)
Note : reprises de deux tableaux d'Alfred de Dreux, l'un conservé au Victoria and Albert Museum, l'autre de localisation inconnue (voir M. C. Renaud, 'L'univers d'Alfred de Dreux 1810-1860, suivi du catalogue raisonné', Arles, 2008, Inv. MCR n° 43 et n° 4)

Vendu 2 500,00 € Le 05/03/2016

Augustine PHILIPPON née SIMONET (1852-1926)

Fête sur le bord du Bosphore (Istanbul) - 1874

Huile sur toile
Signé et daté en bas à droite
50 x 75 cm (accidents et restaurations, rentoilé)
Note : élève de Charles DONZEL et Henri Louis LEVASEUR, elle exposa au Salon de Paris puis au Salon des Artistes Français des scènes principalement orientalistes 

Vendu 1 700,00 € Le 05/03/2016

Ecole florentine du XVIIe siècle

Les musiciens

Huile sur toile
116,5 x 149,5 cm (accidents, rentoilé)
Expert : René Millet - T : 01 44 51 05 90

Vendu 3 400,00 € Le 19/12/2015

Jacques DUMONT (1701-1781) dit le Romain

Léda et le cygne - 1732

Huile sur toile
Signé et daté en bas au milieu
68 x 106 cm (rentoilé)
Expert : René Millet - T : 01 44 51 05 90

Vendu 7 800,00 € Le 24/10/2015

Jan Peeter BRUEGHEL (1628-1664)

Chasse au cerf

Huile sur panneau de chêne parqueté
Signé en bas à droite «J Bruegel»
51 x 75 cm (restaurations, quelques frottements)

Vendu 23 000,00 € Le 11/07/2015

Balthasar BESCHEY (1708-1776)

Une bacchante

Huile sur panneau
55,5 x 46,5 cm (quelques accidents)
Note : 'Une bacchante' de Balthasar Beschey, datée de 1740, proche de notre tableau, est conservée au musée des Beaux-Arts de Dijon. Expert : René Millet - T : 01 44 51 05 90 (judiciaire, frais réduits)

Vendu 5 000,00 € Le 25/10/2014

Ecole française du XIXe siècle, suiveur de Hyacinthe RIGAUD

Portrait d'homme à l'habit bleu

Huile sur toile
102 x 81 cm (rentoilé)

Vendu 4 600,00 € Le 03/05/2014

Ecole italienne, vers 1640

Elie nourri par un corbeau au bord d’un torrent. Elie nourri par un ange. Apparition de l’Eternel à Elie

Trois huiles sur panneaux, dessus-de-cheminée. Les deux panneaux latéraux : 82 x 28,5 cm. Panneau central : 62 x 116 cm (fentes aux panneaux et restaurations). Note : L’iconographie est tirée du livre des Rois dans lequel  Elie se réfugie deux fois dans le désert. La première fois, il boit l’eau du torrent et il est nourri par des corbeaux. La deuxième fois, le prophète dort à l’ombre d’un arbre, et pendant son sommeil, un ange lui apporte du pain et de l’eau. Le troisième tableau décrit l’épisode où Dieu rappelle à lui Elie en l’enlevant au ciel dans un char de feu alors qu’il est en train de traverser le Jourdain à pieds secs avec son disciple Elisée. Le char et les chevaux de feu les séparèrent l’un et l’autre et Elie laisse tomber son manteau qui est recueilli par Elisée

Vendu 4 000,00 € Le 03/05/2014

Ecole allemande vers 1830, suiveur d’Angelica KAUFFMAN

Venus et l’Amour

Huile sur panneau
43 x 34 cm

Vendu 2 100,00 € Le 30/11/2013

Ecole française du XVIIIe siècle, suiveur de Claude Joseph VERNET

Le naufrage

Huile sur toile
90 x 136 cm (rentoilé)
Expert : René Millet - T : 01 44 51 05 90

Vendu 3 500,00 € Le 26/10/2013

Pier Francesco MOLA (1612-1662), attribué à

Le repos pendant la fuite en Egypte

Huile sur toile
72,5 x 60,5 cm
Note : Porte une inscription au revers de la toile MOLA / A. H. 3
Nous pouvons rapprocher notre tableau de celui conservé dans la collection Doria Pamphili à Rome et des dessins préparatoires (voir le catalogue de l’exposition Pier Francesco Mola, 1612-1666, Lugano, Rome, 1989-1990, Milan, 1989, p. 252, n° III.48, III.49

Vendu 3 200,00 € Le 29/06/2013

Simone PIGNONI (1611/14-1698), attribué à

Salomé et la tête de saint Jean Baptiste

Huile sur toile
71,5 x 57,5 cm

Vendu 4 100,00 € Le 29/06/2013

Ecole française vers 1800, suiveur de François BOUCHER

Venus allongée

Pastel sur papier
60 x 74 cm

Vendu 4 000,00 € Le 29/06/2013

Adrian Tomasz KEY (Actif à Anvers entre 1558 et 1589)

La mort d'Abel

Panneau 181 x 128 cm Signé à droite sur la pile de bois ADR. THOMAS. KEY FECIT - Neveu de William Key, Adriaen Key fut surtout connu comme portraitiste. Sans doute familier de la peinture italienne de la Renaissance, il s'inspire des œuvres de Michel Ange et devient un des principaux représentants du maniérisme anversois à la suite de Frans Floris. Le meurtre d'Abel par Caïn (Genèse IV. 3 ' 8) marquant la rivalité entre deux frères, est considéré comme le premier meurtre de l'humanité. Abel et Caïn offrent chacun une offrande à Dieu qui marque sa préférence pour Abel. Alors qu'ils travaillent aux champs, Caïn jaloux tue Abel. Abel devient alors le symbole de la victime, le juste persécuté, Caïn, le premier meurtrier, révèle la haine qui habite le cœur de l'homme. On connait une autre version de ce sujet peint par Michiel Coxie (Panneau, 151 x 125 cm) et conservée au musée du Prado à Madrid. Provenance : Collection Dr. Franz Josef Fröhlich, Würzburg en 1913 ; Vente anonyme, Zürich, Rob. Löw et Alex Tholen, en 1917 ;
Collection Dr. Störi en 1921 ; Collection Rudolf Chillingworth, Neurenberg en 1922 ; Vente de la collection Chillingworth, Lucerne, Galerie Fischer, 5 septembre 1922, n° 5. Bibliographie : M. J. Friedländer, 'Gemäldegalerie A. T. Key', Amtliche Berichte aus den königlichen Kunstsammlungen 35, 1913-1914, kol. 165-268, i.h.b. kol. 268, n° 22.

Vendu 52 000,00 € Le 20/12/2012

Luca GIORDANO (Naples 1632 - 1705)

Iarchas, roi des Brahmanes, offre sept anneaux magiques à Apolonius de Tyane

Toile 120 x 185 cm
Porte une inscription en bas à droite sur la marche IARCAS PHVS. / BRACHMANORUM REX. Le sujet de notre tableau est un thème assez rare. Apolonius de Tyane (Capadocce 16 ' Ephèse 97) fut un philosophe neopythagoricien de grande renommée. Sa vie nous est connue par un récit de Philostratus, rédigé deux siècles après sa mort, au IIIème siècle. Entouré d'une grande aura, drainant de nombreux disciples, on lui attribua même des miracles qui lui valurent le surnom de « Christ païen ». Il ne laissa cependant pas de successeur. Grand voyageur, il se serait rendu jusqu'en Inde où il aurait rencontré le roi de Brahmanes, Iarchas. Ce dernier lui aurait remis sept anneaux correspondant chacun à une planète, à porter selon le jour de la semaine et possédant des vertus particulières. Le style titanesque, le dynamisme rubénien, la scénographie vénitienne, la distribution des personnages tout autant que le décor architectural rapprochent notre tableau de David punissant les assassins de Ishbaal d'une collection privée de Naples. Le profil d'Iarchas ressemble à celui du roi Jerug dans Jézabel dévorée par les chiens de la Pinacothèque Nationale de Calabre de Cosenza. Ces rapprochements nous permettent de dater notre tableau des années 1680

Vendu 40 000,00 € Le 20/12/2012

Orazio RIMINALDI (Pise 1586 - 1631)

Dédale et Icare

Toile 132 x 99 cm
Dédale, architecte du labyrinthe de Crète s'y trouva enfermé par son mandataire. Il confectionna des ailes de plumes et de cire dans l'espoir que son fils Icare puisse s'échapper par les airs. L'opération échoua, Icare s'étant trop approché du soleil, la cire fondit et il fut précipité dans une chute mortelle. Dans notre tableau le peintre a choisi le moment où le père fixe les ailes au dos de son fils. 
Né à Pise de parents originaires de Lucques, Riminaldi gagna Rome dans les années 1620. Il se trouva immergé dans la mouvance caravagesque qui submergeait la ville à la suite de Manfredi et Gentileschi. Dans notre tableau qui daterait vers 1620, l'influence du Caravage est évidente : le choix d'un jeune éphèbe, sa pose ambiguë, son regard racoleur tourné vers le spectateur et bien sûr la lumière radiante. Toutefois Riminaldi sait se distinguer de son modèle par une curiosité nouvelle pour le baroque mis à la mode par Lanfranco. La scénographie, la complexité des enchevêtrements de corps, le mouvement déployé du bras apporte à lœ'uvre son caractère baroque. Enfin l'élégance et la puissance charnelle de ce tableau vient aussi de sa grande connaissance des sculpteurs toscans. 
On connait quatre autres versions de ce tableau, la pus belle au Wadsworth Atheneum Museum of Art de Hartford (voir le catalogue de l'exposition op. sup., Montpellier, 2012, n° 19, reproduit) ; une autre dans la collection Vincenzo Bonello à La Valette ; une autre a la Cassa di Risparnio di Carrara et enfin une version d'atelier dans la collection Pierluigi Pizzi.
Piero Carofano décèle dans le bas de notre tableau une participation de l'atelier. Provenance : Collection privée, Florence en 1969 ; Vente anonyme, Londres, Christie's, 28 octobre 1977, n°6. Bibliographie : B. Nicholson, Caravagism in Europ, Turin 1990, p. 163, n° 239, reproduit fig. 239 ; P. Carofano, Da Santi di Tito a Bernardino Mei, San Giuliano Terme, 2004, p. 80, reproduit p. 68, fig. 4 (Riminaldi ?) ; P. Carofano, Luce e ombra, Caravaggismo nella pittura toscana dell seicento, Pontedra, 2005, p. CLXXXVII ; Catalogue de l'exposition Corps et Ombre, Caravage et le Caravagisme européen, Montpellier, Musée Fabre,  2012, cité sous le n° 19

Vendu 40 000,00 € Le 20/12/2012

Gaspard DUGHET (Rome 1615 - 1675)

Paysage aux rochers Paysage au château Paysage pastoral avec un berger et son chien Paysage avec cascade et pêcheurs

Quatre toiles
50 x 66 cm, 49 x 66 cm, 50 x 68 cm et 51 x 66 cm
Le Paysage au château est connu par deux autres versions datées vers 1660. L'une a fait partie de la collection anglaise Cook et l'autre se trouve
dans une collection privée. Le Paysage pastoral avec berger et son chien a été gravé par Chatelain en 1742. 
Marie Nicole Boisclair dans son catalogue de lœ'uvre du peintre confirme que notre ensemble est bien de la main de Dughet et le situe vers la
fin de sa vie. Deux des tableaux sont donc des reprises de sujets anciens et deux des vues nouvelles. 
S'il est vrai que Gaspard Dughet trouva sa vocation et sa formation auprès du peintre Nicolas Poussin, il s'éloigna assez vite de l'intellectualisme
bucolique de son maître. Lui est un terrien, il aime la chasse la pêche et l'immersion dans la nature. Les rares bâtisses dans ses toiles ne sont que
des accidents de relief. Ses personnages, le pêcheur, le chasseur, le groupe bavardant, ne sont que des accrocs de lumière pour réveiller le grand
mystère sombre de la nature. Ils ont aussi pour rôle d'inviter le spectateur à entrer dans le tableau, de l'émerveiller, au cœur de la vie secrète du
monde qui l'enveloppe et le dépasse. Notre artiste élimine tous les détails anecdotiques pour un recueillement plus ténu, une fusion charnelle
avec la nature, un sentiment déjà romantique.
Provenance :
Vente anonyme, Londres, Christie's 12 octobre 1979, n° 15, reproduits
Bibliographie :
M. N. Boisclair, Gaspard Dughet, Paris, 1986, n° 227 - 230, reproduits fig. 269 - 272

Vendu 60 000,00 € Le 20/12/2012

Gerbrand van den EECKHOUT (Amsterdam 1621 - 1674)

Un ermite en prière

Toile 50 x 43 cm
Signé et daté en bas à droite G. v. Eeckhout fec. 1666 - D'une riche famille d'orfèvres, Gerbrandt van der Eeckhout fut l'élève de Rembrandt de 1635 à 1640. Très doué, il devint le préféré du maître et demeura son ami au point qu'il s'installa dans son atelier jusqu'à la mort de celui ' ci en 1669. Il est le peintre qui a le mieux assimilé la manière de Rembrandt après une période où il s'était dégagé de l'influence de son maître il revient à son style dans les années soixante, période d'exécution de notre tableau. Provenance : Collection du comte Bennigsen, Londres. Bibliographie : G. Isarlo, « Rembrandt et son entourage », La Renaissance, juillet-septembre 1936, p. 34 ;R . Roy, Studien zu Gerbrand van den Eckhout, dissertation, Vienne, 1972, p. 221, n° 68, reproduit ; W. Sumovski, Gemälde der Rembrandt- Schüler, tome II, Landau, 1983, n° 491, reproduit p. 854

Vendu 12 000,00 € Le 20/12/2012

Hendrick HEERSCHOP (Haarlem 1620 ' après 1672)

Vertumne et Pomone

Toile 87,5 x 116 cm
Signé et daté en bas à droite H. Heerschop / 1648

Vendu 10 000,00 € Le 20/12/2012

Ecole italienne du XVIIIème siècle, suiveur de Carlo CIGNANI

La Charité

Toile 107 x 115,5 cm
Restaurations

Vendu 14 000,00 € Le 20/12/2012

Attribué à Marcantonio FRANCESCHINI (1648 - 1722)

Omnia Vincit Amor

Toile 127 x 95 cm
Reprise d'une composition de Franceschini connue par deux versions. L'une conservée dans la galerie Davia Bargellini à Bologne (Toile, 120 x 80 cm) ; l'autre aux Offices à Florence (Voir D. C. Miller, Marcantonio Franceschini, Turin, 2001 , n° 14 reproduit et n°84)

Vendu 15 000,00 € Le 20/12/2012

Attribué à Jean Pierre SAINT OURS (Genève 1752 - 1809)

La mort de Socrate

Toile 128 x 186 cm
Surnommé le David genevois, Jean Pierre Saint Ours s'inspira certainement de lœ'uvre de même sujet présentée par David au Salon de 1787 et conservée actuellement au Metropolitan Museum de New York. Le thème fut particulièrement populaire à l'époque néo - classique et on le retrouve chez des artistes comme Challe, Gamelin ou Dandré-Bardon. Jean Pierre Saint Ours étudia à Paris auprès de Joseph Marie Vien à partir de 1769. Calviniste, il ne put être admis à l'Académie de Rome mais effectua tout de même le voyage en Italie à ses frais. Il connut Canova à Rome ainsi que le cardinal de Bernis. Il fut aussi l'ami de David. Durant cette période « italienne », il marque sa préférence pour des sujets tirés de l'histoire grecque. La mort de Socrate est un sujet fréquent chez les néoclassiques. David l'a lui - même traité pour le Salon de 1787. Platon raconte cette mort digne du philosophe condamné à mort pour impiété et corruption de la jeunesse et qui but un verre de poison tout en reprochant à ses disciples l'expression de leur tristesse non contrôlée

Vendu 16 000,00 € Le 20/12/2012

Frans VERHAS (Termonde 1827 - Bruxelles 1897)

Le Kimono japonais

Panneau 75 x 47,5 cm
Signé à droite Frans Verhas

Vendu 11 000,00 € Le 20/12/2012

Ecole flamande du début du XVIe siècle, suiveur de Joos VAN CLEVE

L'adoration des mages

Huile sur panneau
42 x 40 cm

Vendu 4 600,00 € Le 09/12/2012

Dirck VAN BERGEN (1645-1690), attribué à

Jeune couple de berger et son troupeau

Paire d'huiles sur toile
41 x 58 cm (accidents, restaurations, rentoilé)

Vendu 2 500,00 € Le 09/12/2012

Ecole flamande du XVIIIe siècle, suiveur de Theobald MICHAU

Scène de débarquement

Paire d'huiles sur cuivre
22 x 29 cm

Vendu 3 000,00 € Le 09/12/2012

Ecole italienne du XVIIe siècle, suiveur d'Andrea DI LIONE

Bacchanales

Paire d'huiles sur toile
63 x 85 cm (très beaux cadres d'époque XVIIIsiècle)

Vendu 4 500,00 € Le 09/12/2012

Ecole flamande du XIXe siècle

Portrait de jeune femme en buste

Huile sur panneau
57 x 42 cm

Vendu 2 500,00 € Le 09/12/2012

Ecole flamande du XIXe siècle

Atala dans la forêt

Huile sur toile
131 x 116 cm
Note : notre tableau est anciennement attribué au Baron Gros. L'histoire d'Atala est romancée par François René Chateaubriand en 1801 dans Atala ou Les amours de deux sauvages dans le désert. Atala est une jeune indienne élevée par sa mère dans la foi chrétienne. Elle sauve son ami Chactas des tribus ennemies et en tombe amoureuse. Mais tenue de rester vierge, elle s'empoisonne. Juste avant de mourir et dans les bras de son amant, elle lui demande de se convertir au christianisme par amour pour elle. Dans notre tableau, la scène est encore celle du bonheur innocent lors de la fuite dans la forêt. Le flamand noir annonce une menace sur la vie de la jeune fille

Vendu 5 000,00 € Le 09/12/2012

Joost-Cornelisz DROOGSLOOT (Utrecht 1586-1666)

Villageois sur une route aux abords d'un village

Huile sur panneau (de chêne, trois planches, renforcé)
Signé et daté en bas à gauche J Droog Sloot 1632)
51 x 74 cm (fentes)
Provenance : Vente anonyme, Deauville, Me Kohn, 18 et 19 août 2000 (reproduit au catalogue sous le n° 583)

Vendu 9 000,00 € Le 25/02/2012

Peter VAN DE VELDE (1634-1714)

Navires au large d'Amsterdam

Huile sur panneau (deux planches, renforcé)
55,5 x 98 cm

Vendu 26 000,00 € Le 15/11/2011

Philippe de MOMPER ( vers 1598 - vers 1634)

Scène de la vie villageoise, l'hiver

Huile sur toile
98 x 151 cm

Vendu 24 000,00 € Le 15/11/2011

Matthys SCHOEVARTS (Bruxelles 1665-1694)

Pêcheurs déchargeant le poisson de la rivière près d\'un village - Marché aux poissons

Paire d'huiles sur toile.
46,5 x 55 cm
Provenance : Vente anonyme, Deauville, Me Kohn, 
18 et 19 août 2000 (reproduit au catalogue sous le n° 592)

Vendu 24 000,00 € Le 15/11/2011

Nicolas RICOEUR (actif à Bordeaux dès la moitié du XVIIIème siècle)

Pavots, roses, tulipes, œillets d'Inde, anémones doubles et couronne impériale dans un vase en terre - vers 1750

Huile sur toile
59 x 75 cm
Note : En reprenant la touche souple de Jean-Baptiste Monnoyer, ses ombres modulées par la lumière, certaines teintes comme celle des feuilles de chardons et la forme éclatée de la masse fleurie, Ricoeur se place comme le principal émule du maître lillois au XVIIIe siècle. Le raffinement des couleurs et l'ampleur des formes savamment dentelées confortent ce qu'indiquait Charles Le Brun à propos de notre artiste Ricoeur, peintre de fleur ; il sait leur donner une fraicheur peu commune et permettent de rapprocher sa production de celle des peintres dessinateurs pour la manufacture des Gobelins. Claudia Salvi rapproche notre œuvre de deux autres tableaux de l'artiste, dont l'un est signé et daté 1752, et propose une datation autour de 1750, avant l'entrée de Ricoeur à l'Académie (voir M. et F. Faré, La Vie silencieuse en France. La nature morte au XVIIIe siècle, Fribourg, 1976, n° 639 et 640, reproduits). Nous remercions Madame Claudia Salvi pour son aide dans l'attribution de ce tableau

Vendu 12 000,00 € Le 15/11/2011

Ecole française de la fin du XVIIIe siècle, suiveur de Carle VAN LOO

La musique

Huile sur toile (ovale)
119 x 87 cm
Note : Reprise du tableau peint en 1752-1753 par Carle Van Loo et conservé actuellement au San Francisco California Palace of the Legion of Honor. Ce sujet faisait partie d'une série de quatre peintures de trumeaux commandée par la Pompadour pour le Salon de Compagnie du Château de Bellevue (voir le catalogue de l'exposition Carle Van Loo 1705-1765, Nancy, 1977, n° 125, reproduit)

Vendu 9 800,00 € Le 15/11/2011

Alexis GRIMOU (1678-1733)

Portrait de jeune homme au chapeau

Huile sur toile

62 x 50,5 cm

Vendu 5 200,00 € Le 29/01/2011

Ferdinand ROYBET (1840-1920)

Le porte étendart

Huile sur panneau (parqueté) 

Signé en haut à gauche 

82 x 102 cm (dans son cadre d'origine)

Vendu 4 800,00 € Le 29/01/2011

Ecole Hollandaise du XIXe siècle

Bataille entre les Pays-Bas et l'Angleterre

Monogrammé HB sur une barque à droite
129,5 x 185 cm

Vendu 15 000,00 € Le 02/03/2010

Bartolomeo PEDONE (1665-1732), attribué à

Bartolomeo PEDONE (1665-1732), attribué à

Huile sur toile
124 x 153 cm

Vendu 9 000,00 € Le 26/04/2008

Ecole bolonaise première moitié du XVIIIe siècle, entourage de Carlo CIGNANI

Narcisse

Huile sur toile
125 x 94,5 cm

Vendu 6 500,00 € Le 26/01/2008

Ecole napolitaine

Vue panoramique de Naples avec Vésuve en éruption

Huile sur toile
80 x 200 cm 

Vendu 7 900,00 € Le 16/12/2006

Jan VAN KESSEL LE JEUNE (Anvers 1626-1679)

Nature morte aux fruits avec des rongeurs

Cuivre
20,5 x 28,5 cm

Vendu 8 500,00 € Le 25/03/2006

Jan van KESSEL LE JEUNE (Anvers 1626-1679)

Oiseaux exotiques dans un paysage chinois

Cuivre
17,5 x 21,5 cm

Vendu 17 000,00 € Le 19/11/2005

Rosalba CARRIERA (Venise 1675-1757)

Portrait d'un jeune garçon à la veste bleue

Pastel. Porte une inscription en bas à droite I am Son (?) of 'vieu' (?)
Porte deux anciennes étiquettes au dos': 'A boy by Rosalba / from the Collection of the / knight Honble. Sir William Hamilton / knight of the most Honble order of the / Bath of his majesty envoy extraordinary / minister plenipotentiary at the / Court of Naplesœœœ
30,5 x 24,5 cm
Provenance : Probablement ancienne collection de Sir William Hamilton (d'après une ancienne étiquette au dos)
Note : Née à Venise dans un milieu artistique, Rosalba Carriera commença par travailler comme miniaturiste. Elle exécuta cependant quelques toiles pour le roi Auguste III de Pologne qui devait jouer un grand rôle dans sa carrière. Sur les conseils de l'anglais Colle, elle devait se consacrer uniquement au pastel à partir de 1708. Fortement incitée par Pierre Crozat, elle se rendit à Paris en 1720, où elle devint rapidement l'objet d'un grand engouement. Elle devait d'ailleurs tenir un journal quotidien de ce séjour. A l'apogée de son succès, elle devait ensuite travailler à Vienne, avant de revenir dans sa ville natale. Rosalba Carriera travailla mainte fois pour une clientèle anglaise. A partir des années 1710, grâce à l'entremise de Pellegrini, son beau-frère, alors au service du duc de Manchester, elle obtint plusieurs commandes de cette famille suivie rapidement par d'autres représentants de la haute société, tels le duc de Wharton, Lewis de Rockingham, Charles Sackville, Lord Cornbury, Edward Wright... Lors de son séjour parisien, l'appui de Pierre Crozat contribua à élargir ce cercle. Durant les années 1720 - 1730, elle réalisa également de nombreux portraits d'anglais de passage à Venise

Vendu 32 000,00 € Le 12/03/2005

Attribué à Mario NUZZI dit Mario de FIORI (1603-1673)

Saint-Antoine montant au ciel dans une couronne de fleurs

Huile sur toile
99 x 73 cm

Vendu 12 000,00 € Le 06/03/2004

Ecole Flamande du XVIIe siècle, suiveur de VRANCX

Paysage de forêt et de montagnes avec le baptême de l'eunuque

Huile sur toile
115 x 165 cm

Vendu 6 300,00 € Le 21/06/2003

Ecole Flamande du XVIIe siècle, suiveur de David TENIERS

Villageois jouant au croquet

Huile sur toile
59 x 86 cm

Vendu 6 200,00 € Le 21/06/2003

Mattia PRETI (1613-1699)

Fête champêtre

Huile sur toile
121 x 252 cm

Vendu 260 000,00 € Le 21/06/2003

Simone CANTARINI (Oropezza 1612-Verone 1648)

Figure d'apôtre

Huile sur toile
75 x 60 cm

Vendu 24 000,00 € Le 21/06/2003

Attribué à Christophe HUET (mort en 1759)

Le singe moine prêchant aux oiseaux

Huile sur toile
52 x 75 cm

Vendu 14 000,00 € Le 21/06/2003

Ecole française vers 1780

Vue du Campo Vaccino

Huile sur toile
94 x 133 cm
Note : Reprise avec variantes du tableau de Claude Gellée, conservé au Louvre (voir 'Catalogue somaire illustré des peintures du musée du Louvre et du musée d'Orsay, Ecole française', tome III, Paris, 1986, reproduit, inv. 4713)

Vendu 9 000,00 € Le 21/06/2003

François-Auguste BIARD (Lyon 1799-Fontainebleau 1882)

L'arrivée d'une famille anglaise en France

Huile sur toile. Signé en bas à gauche 'Biard'
52 x 82 cm
Exposition : Probablement Salon de 1857

Vendu 8 000,00 € Le 21/06/2003

Manuel CABRAL AGUADO Y BEJARARO (1827-1891)

Réunion dans une cour - 1885

Huile sur toile
Signé et daté en bas à droite. 60 x 73 cm

Vendu 20 500,00 € Le 21/06/2003

Ecole française du XVIIe siècle

Diane

Entourage de Simon Vouet
Huile sur toile
101 x 117 cm

Vendu 20 500,00 € Le 04/03/2003

Francesco GUARDI (1712-1793)

Vue de San-Marco animée de personnages

Huile sur toile
40,5 x 62 cm

Vendu 451 000,00 € Le 30/11/-0001